06 14 45 75 92 Lun - Ven 09:00 - 12:00 Nous contacter

Epices et fruits secs BIO

Mélanges moulus à la commande

Certifié EcoCERT

FR-BIO-01

06 14 45 75 92

de 9h à 18h
Mon compte

Histoire du safran (première partie)

4000 ans de safraniculture dans le monde

Du latin safranum, zarparan en Perse ou Sahafaran en Hébreu on retrouve des traces du crocus sativus – safran sur des tablettes en Iraq plus de 2000 ans avant Jésus Christ. Présent sur certaines fresques de Santorin on le découvre il y a 2000 ans dans l’Empire Romain. La Grèce est à n’en pas douter le berceau du fameux Crocus Sativus (le crocus cartwrightianus endémique de Grèce étant son ancêtre présumé).

On le cultive en Espagne dès le 9e siècle et son exportation vers la Syrie ou l’Egypte commence au 11e siècle, en France au 12e siècle et au 13e dans toutes l’Europe.

C’est au 14e siècle que le safran est consommé par la noblesse et le clergé et ce de façon conséquente.

La culture du safran en Iran au Maghreb apparait au 8e siècle et arrive neuf siècle plus tard au Japon et 1000 ans plus tard en Pennsylvanie ou on retrouve les premières traces de culture aux Etats-Unis. Un des derniers endroits où le safran est cultivé se trouve être l’Argentine qui aujourd’hui est un très gros producteur.

En France, la safraniculture commence au 14e siècle dans le sud-ouest mais on la retrouve aussi en Provence mais aussi de façon plus surprenante dans le Poitou ou en Normandie. C’est d’ailleurs dans cette dernière région de France qu’on trouve le safran dans les recettes de cuisine de Taillevent (Maître de cuisine normand du duc de Normandie puis de Charles V et VI au 14e siècle) Taillevent – Guillaume Tirel – était aussi populaire au 14e que Paul Bocuse au 20e siècle.

Après avoir connu ses heures de gloire au 17e siècle, le safran disparaîtra des tables et des cuisines au 20e siècle.

A propose de l’auteur

Le blog de la Place

Retrouvez sur notre blog nos voyages, récits de voyages, découvertes, recettes et autres curiosités.