06 14 45 75 92 Lun - Ven 09:00 - 12:00 Nous contacter

Epices et fruits secs BIO

Mélanges moulus à la commande

Certifié EcoCERT

FR-BIO-01

06 14 45 75 92

de 9h à 18h
Mon compte

Histoire des épices dans le monde (Episode 4)

Du 11e au 13e siècle vers un équilibre des places fortes

Les grandes républiques italiennes ont tenu une place importante dans le commerce des épices. Venise, Gène puis Amalfi ou Pise et même Florence devinrent des rivales tant le commerce était important. La France et les marseillais maîtrisaient les côtes ouest de l’Afrique et de l’Europe jusqu’en Norvège et se renforçaient de plus en plus vers l’Orient : le commerce fleurissait.

Les relations commerciales avec le levant subissaient naturellement les contre-coups de la situation internationale, dominée elle-même par les luttes religieuses. A certains moments les musulmans interdisaient tout commerce avec les chrétiens, à d’autres les Papes empêchaient toutes transactions avec les infidèles.

En 1179 lors du Concile de Latran, le commerce des épices se détourna donc naturellement vers Constantinople; les républiques italiennes avaient des dépôts à Alep et Beyrouth et les espagnols catalans conclurent un traité en 1250 par le biais de Jacques 1er roi d’Aragon avec le Sultan d’Egypte. A Bagdad les banquiers des Califes étaient juifs car le Coran ne permettait pas de prélever un intérêt sur l’argent.

A la fin du 13e siècle la rivalité entre Alexandrie et Constantinople était très forte mais pourtant permettait aux deux cités d’avoir ses propres clients.

Egypte ⇒ Italie traversée des Alpes ⇒ Pays-Bas (via le Rhin) ⇒ Nuremberg

Constantinople ⇒ Baltique ⇒ Danube ⇒ Pays-Bas

Bruges devenait le centre commercial des épices pour l’Europe, anglais, espagnols, français et allemands s’y retrouvaient. Laine contre épices. Plus fine en Espagne, plus grossière en Angleterre, les Médicis de Florence s’approvisionnaient à Bruges pour leurs fabriques de draps fins et apportaient en échange épices et produits pharmaceutiques. Venise troquait épices contre toile de lin et laine des Flandres. En 1179, à Londres, était fondées la guilde des poivriers; en France la corporation des épiciers.

En Europe, les épices devenaient donc des produits de première nécessité. En augmentant la saveur des mets, en stimulant l’appétit, en facilitant la digestion d’une alimentation souvent lourde et insipide, les épices s’imposaient.

Le commerce des épices était soigneusement organisé, à la fin du 13e siècle on pouvait s’approvisionner en épices facilement et à relativement bon compte.

Histoire des épices dans le monde mappemonde de Lucien Boucher 1950 collection personnelle

A propose de l’auteur

Le blog de la Place

Retrouvez sur notre blog nos voyages, récits de voyages, découvertes, recettes et autres curiosités.